Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:49

Alex Epstein

 

Né en Russie, à St-Pétersbourg (alors Leningrad), en 1971, arrivé en Israël à l’âge de huit ans. Alex Epstein vit et travaille à Tel Aviv.

Connu pour ses fictions très courtes, il a publié également des recueils de poésie et des romans, et écrit régulièrement pour le supplément littéraire du quotidien Haaretz.

Il enseigne aussi l’écriture créative et travaille pour une entreprise de haute technologie.

En 2007, il a participé au programme international d’écriture de l’université de l’Iowa et a été en résidence à l’université de Denver en 2010.

Epstein a été deux fois récompensé par le prix du Premier Ministre, en 2003 et 2016.


Le site web de l'écrivain, en anglais seulement :

http://bluehasnosouth.com/

 

Biographie :

Comment ne pas tuer une araignée, Editions Do, avril 2017

Repost 0
Published by laurenceB - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:28

Comment ne pas tuer une araignée

 Alex EPSTEIN

Traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas-DelpuecH

Editions Do février 2017

 

Les énigmatiques histoires d’Alex Epstein sont de petits poèmes en prose, parfois d’une seule ligne, souvent de moins d’une page. 87 fictions ironiques et philosophiques à la fois, qui peuvent se lire d’un trait ou bien se savourer à petites gorgées. Drôles de paraboles mêlant fréquemment l’histoire à l’imaginaire, elles explorent des thèmes liés aux anges, au mysticisme, à la mythologie, aux livres, à différents voyages, à la géographie, aux animaux mystérieux… Leur brièveté, qui a pour effet d’obliger le lecteur à concentrer son attention, lui fait aussi prendre conscience de tout ce qui peut être dit en si peu d’espace.

 

Extrait :

SUR LA FEMME QUI COLLECTIONNAIT DES MOTS CROISÉS RÉSOLUS Pour les deux collectionneurs, le marché est relativement limité : moi, je collectionne des titres d’histoires que je n’écrirai pas ; Anna collectionne des mots croisés déjà résolus. Il faut pourtant reconnaître qu’on peut beaucoup apprendre de ces mots croisés. Par exemple, la galaxie la plus proche de la Voie lactée, en neuf lettres ? Andromède. Et la planète la plus proche de la Terre, en quatre lettres ? Mars. La capitale de la Belgique en neuf lettres ? Jérusalem, bien sûr. Elle conserve dans un classeur à part ceux qui ont des coquilles. Et ceux qui sont incomplets, quelle qu’en soit la raison : définitions trop difficiles ; temps trop court ; sa collection comprend déjà plus de sept cents spécimens dans diverses langues : russe, français, arabe, italien, anglais, etc. ; une des grilles, c’est du moins ce qu’elle raconte, est composée dans une langue dont personne ne connaît l’origine : le basque. Une autre qui lui est particulièrement chère a été résolue par sa grand-mère en 1931. Elle a été découpée dans un journal en yiddish, « De Shpil », qui signifie « jeux » et qui était publié à Riga, capitale de la Lettonie. Et un autre encore : un des vaisseaux de Christophe Colomb, en cinq lettres… Pinta. Le tiers du tiers, en huit lettres : neuvième. La raison de la mort de Roméo et Juliette, en cinq lettres : amour. À l’étranger, les amis d’Anna cherchent pour elle des mots croisés dans des journaux ou des revues abandonnés dans des trains. Un jour, il faudra que j’essaie de composer une histoire sur Anna ; que je raconte qu’à Leningrad, sa ville natale, elle a étudié la chimie. Aujourd’hui, elle vend des cosmétiques dans une grande firme. Quand elle était enfant, elle bégayait. En mille neuf cent quatre vingt-onze, après avoir appris l’hébreu, cette infirmité a disparu.

 

Repost 0
Published by laurenceB - dans Livres de A-C
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 22:21

Dorit Rabinyan est née le 25 septembre 1972 à Kfar Saba en Israël, dans une famille juive d'origine perse. Elle vit aujourd'hui à Tel Aviv.

Elle a publié son premier roman à l'age de 22 ans. Elle a aussi écrit des scénarios pour la télévision. 

Son oeuvre a été récompensé par de nombreux prix. Elle a reçu le prix Wiener en 1996, le prix du premier ministre en 2001, le prix ACUM en 2008, le prix Bernstein en 2015, le prix Steimatzky pour le best seller de l'année en 2016.

 

En 2016, son roman Geder Haya (ce qui signifie "la haie" en hébreu), qui raconte une histoire d'amour entre une Israélienne et un Palestinien, est jugé « contraire aux valeurs du pays » par le ministre de l'Éducation nationale d'Israël et est, à ce titre, retiré des programmes scolaires. Cette décision indigne une partie du monde culturel israélien et suscite l'engouement pour le livre, qui en une semaine devient la fiction la plus vendue dans les deux plus grandes chaînes de librairies israéliennes et prend la première place au classement du supplément littéraire de Haaretz.

 

Sous la même étoile, Les escales éditions, mars 2017

Larmes de miel, Denoël, 2002

 

 

 

Repost 0
Published by laurenceB - dans Auteurs de P-R
commenter cet article
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 21:45

SOUS LA MÊME ÉTOILE

Dorit RABINYAN

Traduit par Laurent COHEN

Les escales éditions Mars 2017

 

    Tout commence par le froid glacial d'un hiver à New York et tout se termine sur le sable brûlant des plages de Jaffa.

    Le hasard a fait se rencontrer et s'aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d'autres circonstances. La femme, c'est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L'homme, c'est ‘Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah.

    À New York, espace neutre hors du temps et de la politique, Liat et ‘Hilmi décident de s'immerger, le temps d'un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d'expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu'ils se sont créé, Liat et ‘Hilmi ont décidé d'ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s'imposer...

    Après s'être retrouvé au coeur d'une controverse en Israël, Sous la même étoile, son troisième roman, s’est retrouvé au centre d’un scandale après avoir été retiré des programmes scolaires israéliens. Il a par la suite a connu un immense succès populaire et a été salué par les plus grands.

    Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature, a notamment écrit : «La haine ne nous sauvera pas. La haine n'engendre que la haine, alors que l'amour est sans limites. Je suis avec Dorit Rabinyan. »

    Amos Oz : « Une finesse rare ».

    Magazine LIRE : « Avec beaucoup de finesse, Dorit Rabinyan décrit les rouages d'une passion pas comme les autres. Celle qui unit un homme et une femme issus de deux mondes à la fois si proches et si opposés. »

     

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Livres de S-Z
    commenter cet article
    23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 21:36

    Yehuda Lancry est né le 25 septembre 1947 à Bejaäd au Maroc. Il fait son aliyah (émigration) en Israël en 1965. Il est titulaire d'un doctorat de littérature française consacré à l'oeuvre de Michel Butor dont il fut un des plus proches.

    Il devient ambassadeur d'Israël en France de 1992 à 1995.

    En 1996, il est élu à la Knesset sur la liste du Likoud.

    Il perd son siège aux élections de 1999, mais il est appointé comme ambassadeur des Nations Unis cette même année jusqu'en 2002.

    La même année sa nièce, Noa Shlomo, est tuée dans l'attentat suicide du bus 960.

     

    Nadav : Récit - Edition L'Harmattan 2017

    Le messager meurtri : Mémoires d'un ambassadeur d'Israël - Editions Albin Michel 2010

    Michel Buttor ou la résistance - Edition Jean-Claude Lattes 1994

     

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Auteurs de K-L
    commenter cet article
    23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 21:17

    NADAV
    Yehuda Lancry
    Préface d'Ami Bouganim

    Edition L'Harmattan Avril 2017
     

    Dans un grand centre hospitalier de Manhattan, un père (l'auteur de ce livre) est au chevet de son dernier fils, Nadav, pendant quarante jours et quarante nuits. Au fil des semaines, se défont les derniers paliers de vie d'un jeune homme de trente-six ans, père de trois enfants. Ce que nous propose l'auteur c'est le récit poignant et intense d'un père, mendiant dans l'épuisement de ses invocations, prières et supplications, le salut d'un fils mort dans la sérénité et de sa foi.

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Livres de M-O
    commenter cet article
    16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 21:04

    Eran Rolnik est né en 1965 à Tel-Aviv, où il vit.

    Il est psychanalyste et historien. Membre de la société psychanalytique d’Israël, il enseigne à l’université de Tel-Aviv et à l’institut Max Eitingon de psychanalyse de Jérusalem. Il est l’auteur de nombreux articles publiés dans des revues de psychanalyse et d’histoire. Il a traduit plusieurs textes de Sigmund Freud en hébreu.

    Il publie régulièrement des articles dans la presse pour exprimer son point de vue de psychanalyste concernant la société et la politique israéliennes contemporaines.


    Freud à Jérusalem, essai, l'Antilope, 2017

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Auteurs de P-R
    commenter cet article
    16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 20:50

    Freud à Jérusalem

    La psychanalyse face au sionisme

    Eran Rolnik

    Traduit de l’anglais par Gilles Rozier

    Edition L'Antilope

    Janvier 2017

     

    Cet essai historique traite de l’introduction de la psychanalyse en Palestine avant la création de l’État d’Israël. Il relate cette introduction par Max Eitingon et Moshe Wulff, deux proches disciples de Freud.

     

    Au-delà des aspects historiques, l’auteur aborde :
    • la confrontation en Palestine d’une science et d’une idéologie, la psychanalyse et le sionisme, tous deux fruits de la Vienne fin de siècle ;
    • le rapport de Freud avec l’idée nationale juive. Des archives inédites montrent sa détermination à éviter que sa théorie soit présentée comme une « science juive » ;
    • l’influence de la psychanalyse dans le système éducatif collectiviste des kibboutz ;
    • le souhait des intellectuels réfugiés d’Allemagne et d’Autriche de maintenir, au Moyen-Orient, l’esprit européen.

     

    « Ce livre constitue une recherche originale et inspirée sur l'histoire de la psychanalyse. Eran Rolnik y montre comment une théorie philosophique aux ambitions universelles centrée sur l'individu peut apporter une contribution déterminante à la compréhension d'une société en lutte pour son existence. » Abraham B. Yehoshua

     

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Livres de D-F
    commenter cet article
    15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 21:59

    La famille Yassine et Lucy dans les cieux

    Danielle Carmi

    Editions L'Antilope

    Traduit de l’hébreu par Jean-Luc Allouche
    Paru le 6 avril 2017

     

    Ce que Daniella Carmi crée avec son imagination audacieuse et sa prose surréaliste se déplace follement entre le réel et le fantastique, l'amusant et le tragique, un reflet de la réalité israélienne.

    Un couple mixte d'arabes israéliens (Nassim est musulman, Nadia est catholique) dans l'impossibilité d'avoir un enfant a enfin la joie d'en adopter un. Mais l'accomplissement de leur rêve est grotesque: au lieu d'un bébé, ils ont un adolescent juif légèrement autiste qui ne se rapporte à la réalité qu'à travers les chansons des Beatles. Ils sont pris dans un monde psychédélique de sous-marins jaunes, de fraises et de cœurs colorés à la marmelade, de Lucy dans les cieux.

    Chacun va s'habituer et s'attacher à l'autre. Les parents adoptifs finiront par découvrir que Nathanaël n'est pas vraiment orphelin. Ils seront même sommés par un rabbin d'entrainer leur fils à sa prochaine bar mitsvah.

    Daniella Carmi dresse un portrait loufoque de la société israélienne et réussit l’exploit de faire rire et pleurer. 

    Repost 0
    Published by laurenceB - dans Livres de K-L
    commenter cet article
    15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 15:21

    TEHILA

    De Samuel Joseph Agnon

    Téhila est le singulier du mot hébreu Téhilim qui signifie Psaumes. Ce mot est, notamment, connu car il est le titre du recueil des prières du roi David, dits Psaumes de David, en hébreu Téhilim.

    La forme au singulier est donc plus rare et plus rare encore si elle est utilisée comme un prénom.

    Téhila veut donc dire psaume, louange; une traduction latine proposée est Gloria.

    Dans la nouvelle de S.J. Agnon, il s'agit d'un vieille femme, habitante de Jérusalem. L'auteur narre sa rencontre avec cette femme d'un autre age, centenaire, qu'il va croiser à plusieurs reprises. 

    En quelques pages, il évoque la Jérusalem des années 1920, ses habitants juifs, le mandat britannique, l'opposition religieuse juive entre les mitnagdim et les hassidim. Des phrases simples, justes, délivrent ce qu'il faut savoir, les ruelles de Jérusalem, les rabbins à la table d'études, les soldats britanniques, l'honneur des pères, le malheur des femmes, la piété simple et sincère.

    L'auteur décrit-il une vraie rencontre ou est-ce la glorification des humbles ?

    Dans cette nouvelle très courte, Agnon montre son immense talent. L'art de la nouvelle est compliqué, il faut dire en peu de mots, être concis et complet.

    L'édition est agrémentée d'une postface de Dan Laor, spécialiste de l'écrivain, qui éclaire par des commentaires précis le texte.

    Je ne peux que saluer l'initiative de publier en 2014 ce prix Nobel de littérature 1966. Pour les plus curieux, courrez lire La dot des fiancées, oeuvre magistrale de cet auteur.

    Repost 0

    Présentation

    • : Ecrivains israéliens
    • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
    • Contact

    Recherche

    Liens