Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 19:19

Un roman égyptien

Orly Castel Bloom

Actes sud 2016 Lettres hébraïques

Septembre, 2016 / 11,5 x 21,7 / 208 pages

traduit de l'hébreu par : Rosie PINHAS-DELPUECH

 

Autoportrait avec famille, Le Roman égyptien rejoue comme aux dés les pérégrinations des Castil, originaires d’Égypte et auparavant d’Espagne, et encore avant, de la sortie biblique d’Égypte. Sauf que les ancêtres bibliques d’Orly Castel-Bloom ne sortent pas d’Égypte : ils y restent et forment une tribu sauvage, autochtone, qui oublie son judaïsme. Quant aux Castil d’Espagne, ils restent eux aussi sur place et se convertissent pour échapper à l’Inquisition, leur fille devenant même porchère pour donner le change. Plus tard, la famille quitte l’Égypte avec un mouvement de jeunesse sioniste ouvrier et rejoint un kibboutz en Israël, dont elle sera expulsée aussi pour excès de jusqu’au-boutisme stalinien…
À l’issue de ces trois expulsions historiques dont elle est le fruit, la narratrice n’a pas de nom, pas d’identité, elle est l’aînée, “la grande fille”, “la grande”, en quête permanente d’une place dans le monde.
La romancière explose ici la narration classique
façon puzzle, pour mieux dire les éparpillements de l’âme et le poids de l’hérédité. Entre montagnes russes et kaléidoscope d’images et d’émotions, le roman – comme la famille – fait rhizome : les souvenirs qu’on se transmet sous forme d’histoires confinant au légendaire deviennent le limon d’un roman familial aussi constitutif que destructeur et c’est dans ce corps à corps acharné avec un passé lourd de blessures mais traversé d’éclats de rire qu’Orly Castel-Bloom déchaîne une singularité radicale aux résonances universelles.

 

 

Hélène Schoumann, Jerusalem Post :

« Un livre plein d’images et de couleurs, tel un univers fractionné qui miroite comme un kaléidoscope et brûle sous les feux de la lumière.  »

Nicolas Weill, Le Monde des livres :

« Plus qu'une histoire soumise à la chronologie, le livre donne l'impression d'un longue séquence de cinéma où la caméra s'attarderait sur quelques gros plans avant de reprendre son travelling. L'originalité de la démarche d'Orly Castel-Bloom tient ici à la structure du récit. Comme certains textes sacrés, le roman dessine une sorte de parcours en chiasme où le motif principal, celui vers lequel tout converge, se trouve au centre, et non à la fin du texte.  »

Kerenn Elkaïm, Livres Hebdo :

« Elle a son style bien à elle, court, ciselé, impitoyable. Construite de façon anti-chronologique, cette chronique familiale se veut pleine de gravité et de légèreté.  »


 

Partager cet article

Repost 0
Published by lachevre - dans Livres de S-Z
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens