Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:02

Comme deux sœurs

Rachel Shalita

Editions de L''Antilope – janvier 2016

Traduit de l’hébreu par Gilles Rozier

Véra et Tsiona aiment à se rappeler leur première rencontre, à quatre ans, dans un jardin d’enfants de Tel-Aviv. Véra a grandi entre un père artiste volage et une mère infirmière rangée. Tsiona a perdu son père quand elle était petite.

Après le lycée, Véra, la sensible, l’artiste, ne sait pas ce qu’elle veut faire ; Tsiona, l’effrontée, engagée dans un mouvement de jeunes pionniers, va participer à la fondation d’un kibboutz dans le Néguev.

Malgré leurs différences, elles partagent leurs joies et leurs peines, jusqu’à l’arrivée de Yossef, le rescapé…

À travers le destin de deux héroïnes qui s’aiment comme deux sœurs, le roman entraîne le lecteur dans la société juive de Palestine, de la fin des années 1920 à la création de l’État d’Israël. Une période peu décrite jusqu’à présent dans la littérature israélienne.

Critiques de la Presse

Article Télérama du 27 janvier 2016 – TT On aime beaucoup

Tel-Aviv, Palestine, début des années 1930. Dans un jardin d'enfants, deux petites filles se rencontrent. C'est l'une des versions de l'histoire. D'au­tres situent leur rencontre sur une plage ou sur un banc d'écolières. Qu'importe finalement. Ce qui compte, c'est que les destins de Véra et Tsiona se croisent. Véra-Véroutshka, fille d'artistes dont la culture européenne colle au prénom, et Tsiona, orpheline de père — un maçon, un bâtisseur — dont le nom même porte le sionisme. Si loin, si proches. Inséparables et absolument différentes. Devenues adultes, l'une sera tentée par Paris et sa vie de bohème, l'autre par le kibboutz et son idéal communautaire ; entre elles, un homme, Yossef, rescapé de la Shoah, noyant son désespoir dans la poésie et le rêve d'un monde nouveau...

La grande force de ce premier roman de l'Israélienne Rachel Shalita est d'avoir su raconter, à travers le destin de ces deux héroïnes, les aspirations et les contradictions de la société juive de Palestine avant 1948. Haletant et ­intimiste, le récit donne chair à un ­moment fondamental de l'histoire ­israélienne. Et ouvre le champ d'une profonde réflexion sur la genèse d'un pays. — Béatrice Kahn

Télérama n°3446 - Mis à jour le 27/01/2016.

Partager cet article

Repost 0
Published by lachevre - dans Livres de A-C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens