Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:28

Comment ne pas tuer une araignée

 Alex EPSTEIN

Traduit de l’hébreu par Rosie Pinhas-DelpuecH

Editions Do février 2017

 

Les énigmatiques histoires d’Alex Epstein sont de petits poèmes en prose, parfois d’une seule ligne, souvent de moins d’une page. 87 fictions ironiques et philosophiques à la fois, qui peuvent se lire d’un trait ou bien se savourer à petites gorgées. Drôles de paraboles mêlant fréquemment l’histoire à l’imaginaire, elles explorent des thèmes liés aux anges, au mysticisme, à la mythologie, aux livres, à différents voyages, à la géographie, aux animaux mystérieux… Leur brièveté, qui a pour effet d’obliger le lecteur à concentrer son attention, lui fait aussi prendre conscience de tout ce qui peut être dit en si peu d’espace.

 

Extrait :

SUR LA FEMME QUI COLLECTIONNAIT DES MOTS CROISÉS RÉSOLUS Pour les deux collectionneurs, le marché est relativement limité : moi, je collectionne des titres d’histoires que je n’écrirai pas ; Anna collectionne des mots croisés déjà résolus. Il faut pourtant reconnaître qu’on peut beaucoup apprendre de ces mots croisés. Par exemple, la galaxie la plus proche de la Voie lactée, en neuf lettres ? Andromède. Et la planète la plus proche de la Terre, en quatre lettres ? Mars. La capitale de la Belgique en neuf lettres ? Jérusalem, bien sûr. Elle conserve dans un classeur à part ceux qui ont des coquilles. Et ceux qui sont incomplets, quelle qu’en soit la raison : définitions trop difficiles ; temps trop court ; sa collection comprend déjà plus de sept cents spécimens dans diverses langues : russe, français, arabe, italien, anglais, etc. ; une des grilles, c’est du moins ce qu’elle raconte, est composée dans une langue dont personne ne connaît l’origine : le basque. Une autre qui lui est particulièrement chère a été résolue par sa grand-mère en 1931. Elle a été découpée dans un journal en yiddish, « De Shpil », qui signifie « jeux » et qui était publié à Riga, capitale de la Lettonie. Et un autre encore : un des vaisseaux de Christophe Colomb, en cinq lettres… Pinta. Le tiers du tiers, en huit lettres : neuvième. La raison de la mort de Roméo et Juliette, en cinq lettres : amour. À l’étranger, les amis d’Anna cherchent pour elle des mots croisés dans des journaux ou des revues abandonnés dans des trains. Un jour, il faudra que j’essaie de composer une histoire sur Anna ; que je raconte qu’à Leningrad, sa ville natale, elle a étudié la chimie. Aujourd’hui, elle vend des cosmétiques dans une grande firme. Quand elle était enfant, elle bégayait. En mille neuf cent quatre vingt-onze, après avoir appris l’hébreu, cette infirmité a disparu.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by laurenceB - dans Livres de A-C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens