Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 21:04

Eran Rolnik est né en 1965 à Tel-Aviv, où il vit.

Il est psychanalyste et historien. Membre de la société psychanalytique d’Israël, il enseigne à l’université de Tel-Aviv et à l’institut Max Eitingon de psychanalyse de Jérusalem. Il est l’auteur de nombreux articles publiés dans des revues de psychanalyse et d’histoire. Il a traduit plusieurs textes de Sigmund Freud en hébreu.

Il publie régulièrement des articles dans la presse pour exprimer son point de vue de psychanalyste concernant la société et la politique israéliennes contemporaines.


Freud à Jérusalem, essai, l'Antilope, 2017

Repost 0
Published by laurenceB - dans Auteurs de P-R
commenter cet article
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 20:50

Freud à Jérusalem

La psychanalyse face au sionisme

Eran Rolnik

Traduit de l’anglais par Gilles Rozier

Edition L'Antilope

Janvier 2017

 

Cet essai historique traite de l’introduction de la psychanalyse en Palestine avant la création de l’État d’Israël. Il relate cette introduction par Max Eitingon et Moshe Wulff, deux proches disciples de Freud.

 

Au-delà des aspects historiques, l’auteur aborde :
• la confrontation en Palestine d’une science et d’une idéologie, la psychanalyse et le sionisme, tous deux fruits de la Vienne fin de siècle ;
• le rapport de Freud avec l’idée nationale juive. Des archives inédites montrent sa détermination à éviter que sa théorie soit présentée comme une « science juive » ;
• l’influence de la psychanalyse dans le système éducatif collectiviste des kibboutz ;
• le souhait des intellectuels réfugiés d’Allemagne et d’Autriche de maintenir, au Moyen-Orient, l’esprit européen.

 

« Ce livre constitue une recherche originale et inspirée sur l'histoire de la psychanalyse. Eran Rolnik y montre comment une théorie philosophique aux ambitions universelles centrée sur l'individu peut apporter une contribution déterminante à la compréhension d'une société en lutte pour son existence. » Abraham B. Yehoshua

 

Repost 0
Published by laurenceB - dans Livres de D-F
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 21:59

La famille Yassine et Lucy dans les cieux

Danielle Carmi

Editions L'Antilope

Traduit de l’hébreu par Jean-Luc Allouche
Paru le 6 avril 2017

 

Ce que Daniella Carmi crée avec son imagination audacieuse et sa prose surréaliste se déplace follement entre le réel et le fantastique, l'amusant et le tragique, un reflet de la réalité israélienne.

Un couple mixte d'arabes israéliens (Nassim est musulman, Nadia est catholique) dans l'impossibilité d'avoir un enfant a enfin la joie d'en adopter un. Mais l'accomplissement de leur rêve est grotesque: au lieu d'un bébé, ils ont un adolescent juif légèrement autiste qui ne se rapporte à la réalité qu'à travers les chansons des Beatles. Ils sont pris dans un monde psychédélique de sous-marins jaunes, de fraises et de cœurs colorés à la marmelade, de Lucy dans les cieux.

Chacun va s'habituer et s'attacher à l'autre. Les parents adoptifs finiront par découvrir que Nathanaël n'est pas vraiment orphelin. Ils seront même sommés par un rabbin d'entrainer leur fils à sa prochaine bar mitsvah.

Daniella Carmi dresse un portrait loufoque de la société israélienne et réussit l’exploit de faire rire et pleurer. 

Repost 0
Published by laurenceB - dans Livres de K-L
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 15:21

TEHILA

De Samuel Joseph Agnon

Téhila est le singulier du mot hébreu Téhilim qui signifie Psaumes. Ce mot est, notamment, connu car il est le titre du recueil des prières du roi David, dits Psaumes de David, en hébreu Téhilim.

La forme au singulier est donc plus rare et plus rare encore si elle est utilisée comme un prénom.

Téhila veut donc dire psaume, louange; une traduction latine proposée est Gloria.

Dans la nouvelle de S.J. Agnon, il s'agit d'un vieille femme, habitante de Jérusalem. L'auteur narre sa rencontre avec cette femme d'un autre age, centenaire, qu'il va croiser à plusieurs reprises. 

En quelques pages, il évoque la Jérusalem des années 1920, ses habitants juifs, le mandat britannique, l'opposition religieuse juive entre les mitnagdim et les hassidim. Des phrases simples, justes, délivrent ce qu'il faut savoir, les ruelles de Jérusalem, les rabbins à la table d'études, les soldats britanniques, l'honneur des pères, le malheur des femmes, la piété simple et sincère.

L'auteur décrit-il une vraie rencontre ou est-ce la glorification des humbles ?

Dans cette nouvelle très courte, Agnon montre son immense talent. L'art de la nouvelle est compliqué, il faut dire en peu de mots, être concis et complet.

L'édition est agrémentée d'une postface de Dan Laor, spécialiste de l'écrivain, qui éclaire par des commentaires précis le texte.

Je ne peux que saluer l'initiative de publier en 2014 ce prix Nobel de littérature 1966. Pour les plus curieux, courrez lire La dot des fiancées, oeuvre magistrale de cet auteur.

Repost 0
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 14:27

Tehila

Samuel Josph AGNON 
Postface de Dan Laor

Collection Du monde entier, Gallimard

Parution : 06-02-2014

 

«Il y avait une vieille à Jérusalem. Une magnifique vieille comme vous n’en avez pas vue de toute votre vie. Elle était vertueuse et elle était sage, elle était gracieuse, et modeste aussi. Ses yeux n’étaient que bonté et compassion, et les rides de son visage, toutes de bénédiction et de paix.» 
Tehila est âgée de 104 ans lorsque le narrateur, lui-même écrivain, fait sa connaissance au cœur de la vieille ville de Jérusalem. Immédiatement ébloui, il nous raconte la bienveillance de cette femme, son extrême générosité ainsi que son passé tragique. Un jour, alors que Tehila lui demande de rédiger une lettre à l’attention d’un certain Shraga, elle lui conte son enfance en Europe et ses fiançailles rompues par son père. Elle décrit les années de malédiction qui s’ensuivirent et qui menèrent ses deux fils à la mort avant de faire sombrer sa fille dans la folie. Depuis, Tehila consacre sa vie à l’étude des psaumes et aux autres, mais elle ne peut se résigner à s’éteindre avant d’avoir adressé quelques mots d’excuse à celui qui aurait dû être son mari, Shraga.                                                                                                                                                                               

Ce court roman est l’un des textes les plus émouvants de S. J. Agnon, un texte fondateur aux innombrables perspectives. Tehila est un livre sur les différents courants du judaïsme autant qu’un poème dédié à Jérusalem, c’est un texte sur le malheur et un récit sur la sagesse à la fois. Tehila est enfin un merveilleux hymne à la beauté des femmes qui, par-delà-même la mort, rayonne dans l’œuvre du grand écrivain israélien.

Repost 0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 14:45

Pour elle, volent les héros

Amir GUTFREUND

Collection Du monde entier, Gallimard

Parution : 19-03-2015

 

«À quatorze ans, je fus exaucé – je devins beau. Au fil des jours, à mon insu, s’étaient opérés en moi des changements qui font que jusqu'à aujourd’hui les femmes me désirent, me sourient spontanément au moindre échange de regards, et répondent à mes avances les plus hypocrites.» 
C’est ainsi qu’Arik découvre son pouvoir de séduction à l’adolescence, sans savoir que son physique ne suffira pas à gagner le cœur de l’amour de sa vie, l’énigmatique Mikhal, qui n’est autre que la petite sœur de son ami Benny. Et les amis sont essentiels dans cette cité ouvrière près de Haïfa où grandit Arik dans les années soixante-dix : Benny dont la carrière d’expert-comptable semble toute tracée, Tsion qui se rêve en champion de basket tout comme Guidon en physicien, et Yoram qui se lance très tôt dans les affaires sont les complices inséparables d’Arik. Après avoir passé leur jeunesse ensemble, ils seront prêts à tout pour arracher la belle Mikhal aux griffes d’une secte, la ramener à la maison, et dans les bras de leur ami. 


Pour elle, volent les héros est le récit tendre et drôle d’une amitié et d’une obsession amoureuse tout autant que la chronique de la société israélienne des années soixante à la mort d’Yitzhak Rabin.

Repost 0
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 14:09

POUR ELLE, VOLENT LES HEROS

Amir GUNTFREUD

Collection Du monde entier, Gallimard

Parution : 19-03-2015

 

«À quatorze ans, je fus exaucé – je devins beau. Au fil des jours, à mon insu, s’étaient opérés en moi des changements qui font que jusqu'à aujourd’hui les femmes me désirent, me sourient spontanément au moindre échange de regards, et répondent à mes avances les plus hypocrites.» 


C’est ainsi qu’Arik découvre son pouvoir de séduction à l’adolescence, sans savoir que son physique ne suffira pas à gagner le cœur de l’amour de sa vie, l’énigmatique Mikhal, qui n’est autre que la petite sœur de son ami Benny. Et les amis sont essentiels dans cette cité ouvrière près de Haïfa où grandit Arik dans les années soixante-dix : Benny dont la carrière d’expert-comptable semble toute tracée, Tsion qui se rêve en champion de basket tout comme Guidon en physicien, et Yoram qui se lance très tôt dans les affaires sont les complices inséparables d’Arik. Après avoir passé leur jeunesse ensemble, ils seront prêts à tout pour arracher la belle Mikhal aux griffes d’une secte, la ramener à la maison, et dans les bras de leur ami. 


Pour elle, volent les héros est le récit tendre et drôle d’une amitié et d’une obsession amoureuse tout autant que la chronique de la société israélienne des années soixante à la mort d’Yitzhak Rabin.

Repost 0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 14:04

UNE PROIE TROP FACILE

Yshaï SARID

Actes Sud Littérature Actes Noirs Novembre 2015

 

Appelé à effectuer sa période de réserve dans l’armée, un avocat d’une trentaine d’années se voit confier une curieuse mission : une jeune soldate religieuse pratiquante a déposé une plainte pour viol contre un brillant officier aux états de service irréprochables. L’avocat commence à enquêter, aidé d’un collègue de bureau. Il quitte Tel-Aviv, son bruit et ses gratte-ciels, pour rendre visite aux parents de la soldate, dans une petite ville pauvre du Sud d’Israël. Il se rend ensuite dans l’unité de l’officier, un bunker basé à la frontière du Liban.
À mesure qu’il avance dans son enquête, la réalité se dérobe sous le masque des apparences. Qui est cet officier pur et dur, patriote, militariste, perfectionniste ? Et qui est cette adolescente d’une ville du Sud, qui se veut religieuse et intouchable ? À travers ces deux figures ambiguës, Yishaï Sarid dresse le portrait nuancé et complexe d’un Israël brutal et insaisissable.


Dans ce premier roman, l’auteur du Poète de Gaza manie les fils de l’intrigue avec une extrême habileté. Au moyen d’une écriture dont la simplicité le dispute à l’intelligence, il brouille à dessein les pistes de l’enquête pour ouvrir celles de la réflexion.

Repost 0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 13:55

SARID Yshaï

Né en 1965 à Tel Aviv-Jaffa, Yshaï Sarid est avocat  après avoir été procureur, et romancier israélien, auteur de romans policiers.

Il étudie le droit à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il devient ensuite avocat, puis procureur général, avant de travailler dans le privé.

Un temps officier de l'armée israélienne, il est le fils de l’homme politique et député Yossi Sarid, fondateur du Meretz, (parti politique israélien laïc et socialiste), ministre de l’Environnement puis de l’Education dans les gouvernements de Yitzhak Rabin et Ehud Barak, et grande figure de la gauche pacifiste.

Son épouse, elle, est la petite-fille de Moshé Dayan, militaire et homme politique israélien, et la fille de la maire-adjoint de Tel-Aviv, Yael Dayan.

L’auteur est lui un sioniste de gauche, moins engagé que son père mais à la conscience civique revendiquée.

 

Il remporte le grand prix de littérature policière en 2011 pour Le Poète de Gaza.

 

Une proie trop facileActes Sud, coll. « Actes noirs », 2015 

Le Poète de GazaActes Sud, coll. « Actes noirs », 2010 

    Repost 0
    28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 13:40

    LE POETE DE GAZA

    YSHAI SARID

     

    ACTES SUD , Collection Actes Noirs 2011

    BABEL, Babel Noir 2013

     

    Un agent important des services secrets israéliens spécialisé dans la mise en échec des attentats suicide se voit confier une mission particulière. Il doit entrer en contact avec Dafna, une romancière israélienne, en se faisant passer pour un jeune auteur en quête de conseils. Il nouera progressivement des liens d’amitié avec elle et lui proposera d’exfiltrer de Gaza son ami Hani, un poète palestinien atteint d’un cancer en phase terminale, afin de le faire soigner en Israël. Sa cible : le fils de Hani, chef d’un dangereux réseau terroriste.
    Mais à mesure qu’il pénètre les vies de Dafna et de Hani, le mur de ses certitudes s’effrite. Les deux écrivains rallument en lui des sentiments étouffés par des années d’interrogatoires musclés, de tortures et d’assassinats. Il poursuit néanmoins sa mission, tenu par un sens du devoir et des réflexes de soldat profondément enracinés. Mais pour combien de temps encore ?
    Thriller captivant, 
    Le Poète de Gaza est une véritable opération à coeur ouvert sur la société israélienne. Sans anesthésie et sans concession.


    Ce roman a reçu en France le Grand Prix de littérature policière 2011.

    Repost 0

    Présentation

    • : Ecrivains israéliens
    • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
    • Contact

    Recherche

    Liens