Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 22:49

Alex Epstein

 

Né en Russie, à St-Pétersbourg (alors Leningrad), en 1971, arrivé en Israël à l’âge de huit ans. Alex Epstein vit et travaille à Tel Aviv.

Connu pour ses fictions très courtes, il a publié également des recueils de poésie et des romans, et écrit régulièrement pour le supplément littéraire du quotidien Haaretz.

Il enseigne aussi l’écriture créative et travaille pour une entreprise de haute technologie.

En 2007, il a participé au programme international d’écriture de l’université de l’Iowa et a été en résidence à l’université de Denver en 2010.

Epstein a été deux fois récompensé par le prix du Premier Ministre, en 2003 et 2016.


Le site web de l'écrivain, en anglais seulement :

http://bluehasnosouth.com/

 

Biographie :

Comment ne pas tuer une araignée, Editions Do, avril 2017

Repost 0
Published by laurenceB - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 21:48
 Ida Fink est née en 1921 à Zbaraz, a l'époque ville polonaise, aujourd'hui intégrée à l'Ukraine.
Son père était médecin et sa mère enseignante. Elle étudie d'abord la musique au conservatoire de Lwow. En 1941-42, elle passera deux ans dans le ghetto de Lwow, puis s'échappe avec sa soeur grâce à des papiers aryens. Après l'holocauste elle se marrie et a une fille. Elle émigre finalement en 1957 en Israël et s'installe à Holon. Elle travaille dans une librairie de musique, et également à l'institut Yad Vashem ou elle enregistre les témoignages de rescapés. Elle publie son premier livre en 1971, d'abord en polonais; ses livres traitent principalement de l'holocauste et de la difficulté de survivre après l'holocauste.

Elle vit maintenant à Ramat Aviv avec sa soeur.

Elle a obtenu le prix Anne Frank, le prix Buchman, et le prix Sapir.
En 2008, elle a obtenu le prix Israël.

La cinéaste israélienne, Ruth Walk, lui a consacré un documentaire 'The garden that floated away''.

 

 

Bibliographie

Traces, Calmann-Levy, janvier 2000
Le voyage, Robert Laffont Coll Pavillons domaine de l'est, janvier 1992
Le jardin à la dérive, Points n°436, février 1991

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 12:47
 Yehiel DINUR ou DE-NUR (qui signifie en araméen qui vient du feu) est né le 16 mai 1909 sous le nom de Yehiel Feiner à Sosnowiec en Pologne près de la frontière allemande. Il est décédé d'un cancer à Tel Aviv le 17 juillet 2001.

Il a été prisonnier pendant deux ans à Auschwitz. En février 1945, il a survécu à la marché de la mort d'Auschwitz. Lorsqu'un soldat de l'armée rouge lui a demandé son nom, il lui a répondu : mon nom a été brulé avec tous les autres dans les fours crématoires d'Auschwitz. C'est à partir de là qu'il se fait appelé KA Tzetnik, selon l'appellation que lui donnaient les gardes d'Auschwitz 'Ka Tzetnik 135633' (Ka Tzetnik pour konzetrazionslager en Yiddish). A partir de cette consonance il se fait aussi appelé Karl Zetinski (ou Karol Cetinsky).

Après la guerre il part s'installer dans le futur état d'Israël. Il écrira alors sur l'expérience concentrationnaire et deviendra un écrivain historien. Il est appelé à témoigner lors du procès d'Adolf Eichmann; le 7 juin 1961, après une description sommaire d'Auschwitz et avant les questions du procureur il s'évanouit et n'a plus été en mesure de répondre aux questions.
Il écrira des livres (La maison des poupées, notamment) sur les abus sexuels des nazis dans les camps sur les jeunes filles et garçons juifs. Ces livres ont été à la fois inclus dans les programmes d'études scolaires et dénoncés par certains critiques comme des fictions pornographiques.
En 1976, sa dépression et ses cauchemars incessants l'amène à entreprendre une psychothérapie par le Dr Jan Bastiaans incluant l'usage du LSD. Les expériences et les visions dus au LSD sont à la base de son roman Shivitti.


 Bibliographie
Maison de filles, l'histoire de Daniella, Gallimard collection Air du Temps 1958 (par Ka Tzetnik)
Les visions d'un rescapé, ou, le syndrome d'Auschwitz, Hachette littérature Collection Essai et documents, 1990 (par Ka Tzetnik)
La descente aux enfers : Piepele, Presses de la Cité Yvetot 1962

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 21:32
FRANCK-MITRANI Rina 
Rina Frank est née en 1951 à Wadi Salib, un village proche de Haïfa. Licenciée en ingénierie, elle a travaillé dans le marketing et la télévision.
Rina Frank est l'un des écrivains israélien les plus populaire de sa génération. Son roman, largement autobiographique, s'est imposé comme un phénomène littéraire en Israël. Dans ce petit pays de 6 millions d'habitants, il s'est vendu à plus de 100 000 exemplaires. En 2005 il était deuxième en tête des ventes , juste derrière Harry Potter et devant Dan Brown.
Elle est traduite en français sous le nom de FRANK Rina.

Bibliographie
Chaque maison a besoin d'un balcon , Michel Lafon , 2008
Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 21:16

ELIRAZ Israël
Israël Eliraz est né à Jérusalem en 1936, il est poète, libretiste, dramaturge et critique littéraire. Il a fait ses études en français à l'école de l'Alliance israélite et à l'Université hébraïque de Jérusalem. Il passe une année à la Sorbonne dans la section des études théâtrales comme boursier du gouvernement français de 1965 à 1966. Il a commencé à écrire des romans dans les années soixante. De 1965 à 1975, il écrit dix pièces de théâtre. Deux d'entre elles ont été montées à Paris  Il a également écrit six opéras, avec le compositeur Joseph Tal, joués à Hambourg, Munich, Rostock, Tel-Aviv, New-York et Londres. Il se consacre aujourd’hui exclusivement à la poésie.

Chantre de la concision extrême, il écrit une langue hébraïque moderne traversée de références bibliques. Langue lapidaire ; si ses mots sont des pierres, ce sont des pierres d’espérance. Sa poésie est faite de césures et de béances. Polyglotte et fin connaisseur de la langue française, il supervise lui-même ses traductions (14 recueils traduits). Bien connu du public français amateur de poésie, ses quatre derniers recueils, Petit Carnet du Levant, Abeilles/Obstacles, Comment entrer dans la maison... et Dîner avec Spinoza et quelques amis, ont connu un certain succès.

Bibliographie 

Août dans la limite des choses perdues, poésie, Edition José Corti, 2007
Chez Thomas Bernhard à Steinhof, poésie, Edition José Corti , 2006
Est-ce que ça bouge dedans, nouvelles, éd.Le Taillis Pré, 2006
Laisse-moi te parler comme à un cheval, nouvelles, Edition José Corti, 2005
Dîner avec Spinoza et des amis, poésie, Edition José Corti, 2004
Porte rouge, suivi de Jérusamenville, poésie, éd. Le Taillis Pré, 2004
Comment entrer dans la chambre où l’on est depuis toujours, roman et nouvelles, Edition José Corti, 2003
Abeille, obstacles, poésie Edition José Corti, 2002
Petit carnet du Levant, poésie, Edition José Corti, 2001
Herbes, poésie, éd. Le Taillis Pré, 2000
Oiseau et autres poèmes, poésie,Edition Apogée, 2000
Petites bêtes, poésie, éd. La Chapelle-Chaussée, 1999
Bouches déchirées, roman, éd. Unes, 1997
Miniatures Clemente, nouvelles, éd. Unes, 1997
Promenade, suivi de Neuf poèmes d’amour pour une femme, éd. Le nouveau commerce, 1994

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de D-F
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 19:48
 DORON Lizzie
Lizzie Doron est née en 1953 en Israël de parents survivants de la Shoah. Après ses études secondaires, elle s’installe dans un kibboutz sur le plateau du Golan. En 1973, pendant la guerre de Kippour, lorsque les syriens attaquent son kibboutz, elle revient vivre à Tel-Aviv. Pourquoi n’es-tu pas venue avant la guerre ?, sa première oeuvre, a été saluée par le mémorial Yad Vashem qui conseille cette lecture aux écoliers et lycéens. À l’origine de ce roman, le sentiment profond de ne pouvoir raconter l’histoire de sa famille - sa fille l’interrogeant pour rédiger un essai sur leurs origines - qu’en l’écrivant elle-même. Le roman retrace, par petites touches impressionnistes, l’histoire d’une mère si différente des autres, ravagée psychologiquement par les souvenirs.

Lizzie Doron appartient à la génération des filles et des fils des survivants qui éprouvent le besoin de transmettre autrement cette mémoire de l’indicible, avec un humour glacial, plus souvent près des larmes que du rire.

 Bibliographie:
Pourquoi n’es-tu pas venue avant la guerre ?, Edition Eloïse d'Ormesson, 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de D-F
commenter cet article

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens