Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 20:10

Ayelet Gundar-Goshen est romancière, scénariste et psychologue.

Née en 1982 en Israël, elle est diplômée en psychologie clinique à l’Université de Tel-Aviv. Elle a également fait des études de cinéma à l’École de cinéma et de télévision Sam-Spiegel à Jérusalem. L’écriture, c’est toute sa vie : ses scénarios de films ont remporté des prix dans plusieurs festivals internationaux et elle a déjà écrit deux romans.

Son premier livre Une nuit, Markovitch a gagné le Prix Sapir du premier roman.

Son second roman Waking Lions (non publié en France) est un best seller en allemagne.

Elle est membre de l'association pour les droits civils en Israël.

Ayelet Gundar-Goshen dit que "la littérature est le meilleur vecteur d’empathie jamais inventé car elle nous glisse dans la peau de l’autre".

 

Une nuit, Markovitch Editions Presses de la Cité, 2016

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 13:10
 HOFFMANN Yoel

 

Issu d'une famille juive autrichienne , Yoel Hoffmann, né en 1937, en Hongrie, est arrivé dans le pré état d'Israël en 1938, alors âgé d'un an. La mort prématuré de sa mère le ballote auprès des membres de sa famille et dans un orphelinat, jusqu'au remariage de son père.

Hoffmann a passé son doctorat au japon et a également passé deux ans dans un monastère bouddhiste. Professeur de poésie japonaise, de bouddhisme et de philosophie, il enseigne à l'université de Haïfa. Il traduit également de la poésie japonaise.

 

Il a publié une dizaine de romans depuis 1988, traduit principalement en anglais et allemand.

Il a reçu le prix Bialik en 2002 et le prix du premier ministre en 2007.

 

Bibliographie
Bernhard, Galaade, 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 17:19
 IZAKSON Miron C.
Miron C. Izakson est né à Haïfa en 1956 dans une famille d’agriculteurs et de médecins très investis dans la sauvegarde de la langue hébraïque. Il fait des études de droit et de philosophie à Jérusalem et ses premiers poèmes sont repérés par Uri Tsvi Greenberg, le grand poète national de l’époque, qui l’aide à les faire publier. Miron Izakson a publié par la suite 3 romans et 7 livres de poésie dont plusieurs ont été mis en musique et réunis en un album CD en 2004. Miron Izakson occupe par ailleurs des postes décisionnaires dans diverses institutions culturelles. Membre du bureau exécutif de l’université de Bar Ilan, il est consul honoraire au Luxembourg.
Dans l’anthologie qu’il publie aux éditions Caractères "L’homme connaît toute nostalgie" le poète essaie de pénétrer le noyau caché de la vérité intérieure faisant ainsi l’autoportrait de son subconscient. Sa poésie, inspirée d’images bibliques, démultiplie le regard donnant à l’infime une dimension mythique.

Bibliographie
L’homme connaît toute nostalgie, poèmes, Edition Caractères, 2008
Nés en Israël, poèmes de Miron Izakson et Naïm Araydi, Edition Stavit, 2004
Les femmes de Nathan, roman, éd. Stavit, 2001
Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 16:57
 HORN Shifra
Née à Jérusalem, Shifra Horn est diplômée d’archéologie, d’études bibliques et de communication. Elle a travaillé comme porte parole du ministère de l'intégration, journaliste, professeur d'acceil et également à la télévision. Elle gère maintenant sa propre société de relations publiques.
Elle est auteur de romans, de recueil de nouvelles et aussi de livres pour enfants. Chez Fayard ont déjà paru Quatre mères (2001) et Tamara marche sur les eaux (2004).
En 2002, elle a été élu femme de l'année dans la catégorie littéraire par la revue financière Globes. Elle a également reçu le prix Wizo en 1997, le prix du premier ministre en 2005, le  prix ADAI-Wizo italien en 2006 et le prix Brenner en 2006.  
Dans son dernier roman, Ode à la joie, elle traite du traumatisme lié aux attentats suicide qui ont profondément marqués la société israélienne. Avec beaucoup de lucidité et un style généreux et foisonnant, Shifra Horn propose une coupe en profondeur de la société israélienne pendant la seconde Intifada. L’auteur capte à merveille la petite histoire qu’elle replace dans la grande pour tisser une toile de fond de l’histoire individuelle.

Bibliographie
Ode à la joie, Fayard, 2007
Tamara marche sur les eaux, Fayard, 2004
Quatre mères, Fayard, 2001


Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 16:53
 HILU Alon
Alon Hilu est né le 21 juin 1972 à Jaffra. Après des études d’Art dramatique à l’Université de Tel-Aviv, il écrit deux pièces : le Mariage et le Jour des Chiens dont le succès lors de festivals favorisera leur traduction en anglais et la reconnaissance de son travail par le club d’art dramatique Harvard-Radcliffe.
De 1987 à 1988, Alon Hilu écrit des pièces pour la radio nationale israélienne. Quelques années plus tard, il publie deux nouvelles pièces : le Zoo Bliblique dans Jérusalem et Dernière vue dans des revues littéraires israéliennes

Il rencontre le succès international avec son premier roman, La mort du moine, dans lequel il offre une interprétation originale de « l’Affaire de Damas », faits divers qui souleva l’indignation des juifs du monde entier en 1840 alors qu’ils furent accusés sans preuves du meurtre d’un moine
.

Bibliographie
La mort du moine, Le Seuil, 2008
Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:59
 HEDAYA Yaël
Née à Jérusalem en 1964, Yael Hedaya réside aujourd'hui à Tel-Aviv ou elle élève seule ses deux enfants. Philosophe de formation elle a exercé la profession de journaliste et se consacre désormais à l'écriture. Elle a travaillé comme scénariste d'une populaire série télévisée israélienne.
Elle enseigne l'écriture créative à l'université hébraïque de Jérusalem.

Bibliographie
Trois histoires d'amour , Actes sud , 2002
Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:51
 HAZAZ HAÏM
Haim Hazaz (né en Ukraine en1898 - décédé en Israël en 1973) passa son enfance dans un petit village avec une population mélangée de chrétiens et de juifs. Il a reçu une éducation juive traditionnelle. A l'âge de seize ans, il partit du village pour poursuivre une éducation séculaire à Kiev, Kharkov et à Moscou.
En 1921, il quitta la Russie et passa une année et demie à Constantinople avec les pionniers sionistes. Il partit alors à Paris, où il a vécu pendant les neuf années suivantes. A Paris, il a écrit ses premières oeuvres, trois histoires sur la révolution russe, et l'histoire poétique " Jeune marié de sang ", qui a été traduit en anglais par I.M. Lask et félicité par T.S. Eliot.
En été 1928, il a visité Berlin, où il fut témoin de la croissance du mouvement Nazi et a pressenti la prochaine catastrophe. A Berlin il a conçu l'idée pour la pièce "La fin des jours", bien qu'il n'ait pas commencé à l'écrire jusqu'à ce qu'il soit arrivé en Eretz Israël, où il a été publié pour la première fois en 1933.
Après son arrivée en Eretz lsraël au printemps 1931, Hazaz s'installa à Jérusalem, où il vécu et travailla jusqu' à sa mort, et où il est enterré sur le Mont des Oliviers. Il a laissé un legs de manuscrits non publiés. Un certain nombre d'oeuvres de Hazaz ont été traduits en d'autres langues. Le titre " Homme libre de Jérusalem " lui a été accordé ; il fut un membre honorifique de l'Académie de la langue Hébraïque et fut président de l'association des auteurs hébraïques. Il a reçu les Doctorats honorifique du Séminaire Théologique juif de New York, de l'université de Dropsie à Philadelphie, et de l'université hébraïque à Jérusalem.

Bibliographie
Dans un même carcan Calmann Levy 1965
Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:45
 HAMEIRI Israël
Né en 1948 dans un kibboutz, il a commencé à publier des nouvelles pendant son service militaire et a étudié la littérature et le théâtre à l'université de Tel Aviv et à l'université de Haïfa, où il a obtenu un doctorat en Théâtre. Romancier, dramaturge et critique, Hameiri enseigne à l'université de Haïfa et à l'université de Menashe. Il vit à Amirim, dans le nord d'Israel. 


Bibliographie
Symbiose , Gallimard Du monde entier , 2003


Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:09
 GUTFREUND Amir
Amir Gutfreund est né à Haïfa en 1963. Ses parents sont nés en Pologne, et ont survécus enfants à la seconde guerre mondiale et à la shoah. Après des études de mathématiques au Technion de Haïfa, il s’engage dans l’armée de l’air où il poursuit une carrière d’officier. Il a aujourd’hui le grade de lieutenant-colonel de l’armée de l’air. Il vit en Galilée avec sa femme, psychologue clinicienne et leurs deux enfants.


En 2002, il a publié un recueil de nouvelles Ahuzat hahof aux éditions Zmora Bitan.
Les gens indispensables ne meurent jamais (en hébreu Shoah shelanu - Notre Shoah) est son premier roman; pour lequel il a reçu le prestigieux prix Sapir en 2003. Roman épique, ce livre constitue une prouesse littéraire tant par l’ambition du projet que par son innovation. Jamais le thème de la Shoah n’avait été abordé avec autant d’originalité. En grandissant, Amir et Efi, les protagonistes enfants, veulent comprendre ce qui s’est passé « là-bas », pendant la guerre. Mais comme personne ne veut raconter, ils inventent mille astuces et stratagèmes pour faire parler les oncles et les grands pères. Petit à petit, les barrières cèdent et les récits des survivants apparaissent dans toute l’horreur et l’atrocité de ce qu’ils ont vécu.
Son dernier roman "Ahuzot Hahof" [Seaside Estates], pas encore traduit en français,  a également été primé en Israël.

Bibliographie
Les gens indispensables ne meurent jamais, roman, Gallimard, 2007

 

 

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 13:06

 
GOVRIN Michal


Michal Govrin est née à Tel-Aviv en 1950. Son père fut l’un des fondateurs de l’État d’Israël et sa mère est une survivante de la Shoah.

Romancière, poétesse et directrice de théâtre, Michal Govrin a publié huit livres : deux romans, HaShem (1995), qui a été lauréat du prix Kugel en Israël et dont la traduction anglaise, sous le titre The Name (Riverhead, New York, 1998) a été dans la sélection du Koret Jewish Book Award, et Hevzekim (2002), Sur le vif, son premier roman traduit en français (Sabine Wespieser éditeur, 2008), qui a obtenu en Israël le prix Akum et est paru aux États-Unis en 2007 (Snapshots, Riverhead).

Depuis 1981, elle publie de la poésie, dont un recueil illustré par l’artiste israélienne Liliane Klapish et, en 2000 à New York, Body of Prayer, avec Jacques Derrida et David Shapiro.

Michal Govrin a également édité les mémoires de son père, Pinchas Govrin, Nous étions comme des rêveurs, une saga familiale (Israël, 2005). Son œuvre poétique est présente dans de nombreuses anthologies, en hébreu et en plusieurs autres langues. Auteur d’une thèse écrite et soutenue à Paris sur le théâtre sacré contemporain, elle a dirigé des mises en scène très remarquées, dans le domaine du théâtre juif expérimental, et aussi des adaptations d’auteurs comme Beckett, Jean-Claude Grumberg ou Martin Buber. Michal Govrin a publié des textes théoriques et/ou autobiographiques dans des revues du monde entier, dont Les Temps modernes.

Mariée au mathématicien Haim Brezis, avec qui elle a eu deux filles, elle vit aujourd’hui à Jérusalem. Elle y enseigne à l’École de théâtre visuel et elle est titulaire de la chaire du département théâtral de Emunah College. Elle donne souvent des conférences à l’étranger, et notamment aux États-Unis, à la Cooper Union School of Architecture. Elle a également été écrivain en résidence à Rutgers University, dans le New Jersey.

Elle a site internet avec une entrée en français : www.michalgovrin.com


Bibliographie
Sur le Vif, Edition Sabine Wespieser, 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de G-J
commenter cet article

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens