Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 20:39

ZARCHI Nurit
Nurit Zarchi est née à Jérusalem le 19 octobre 1941. Son père était l'écrivain Israël Zarchi, décédé alors qu'elle avait 6 ans.elle a été élevé au kibboutz Geva. Elle étudie la littérature et la philosophie à l’université Hébraïque de Jérusalem mais également des études d epsychologie. Elle mène ensuite une carrière de journaliste avant de se consacrer entièrement à la littérature. Elle publie des romans, des nouvelles et plusieurs recueils de poésies, une série d’essais et plus de 80 livres pour enfants. Nurit Zarhi est couronnée par de nombreux prix de littérature jeunesse mais aussi par le prix bialik et le prix du premier ministre. Avec la traduction de ses ouvrages dans plus de 15 pays, son rayonnement est désormais international.

Bibliographie
Rendez-vous en Antarctique, illustré par Batia Kolton, bande dessinée, Actes Sud, 2006 
Je veux vendre ma sœur, illustré par Isabelle Bonameau, jeunesse, L'école des loisirs , 1999

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de X-Z
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 20:27

ZAIDMAN Boris
Né en 1963 à Kishinev en ex-URSS, Boris Zaidman émigre en Israël en 1975. Il obtient un diplôme en communication visuelle à l’Académie des Arts et du design de Bezalel et fait en parallèle des études de journalisme. Pendant de nombreuses années, Boris Zaidman travaille en tant que graphiste, directeur artistique ou rédacteur dans le milieu du marketing et de la publicité. Il enseigne la communication dans diverses institutions académiques. Il a quitté le monde de la publicité pour vivre dans un village de Gallilée. Sa femme est francophone et lui se dit très francophile.

Son premier roman, Hemingway et la pluie des oiseaux morts, est salué par la critique à sa parution en 2006. Si Boris Zaidman aborde la question de l’immigration russe en Israël, son roman est aussi une évocation puissante de l’expérience de double identité que connaît tout être humain amené à changer radicalement de pays, de vie et de langue. Ce livre est porté d’un bout à l’autre par un sens du comique et du dérisoire hors du commun.

Bibliographie
Hemingway et la pluie des oiseaux morts, roman, Gallimard, 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de X-Z
commenter cet article
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 19:27
  YEHOSHOUA A.B.

Il est l'un des écrivains majeurs d'Israël.
Abraham 'Boolie' Yehoshua est un romancier né en 1936 à Jérusalem. Issu d'une famille sépharade insatallée en Israël depuis cinq générations. Il étudie la littérature et la philosophie à l'université hébraïque de Jérusalem et commence ensuite une carrière d'enseignant. De 1963 à 1967, il réside et enseigne à Paris. En 1972, il rejoint l'université de Haïfa ou il réside.Yehoshua a commencé à écrire dès la fin de son service militaire . Il a écrit de nombreux romans, et est considéré comme l'un des plus brillants auteurs contemporains en Israël. Il s'est engagé politiquement en faveur du processus de paix israélo palestinien et a participé aux accords de Genève en 2003.

Ces écrits ont été recompensés par de nombreux prix, dont le prix Brenner en 1983, le prix Bialik en 1988 et le prix Israël en 1995. Son roman 'A woman in Jérusalem' a remporté le prix du meilleur livre de l'année du Los Angeles Time en 2006. Il est l'un des écrivains israéliens les plus connus à travers le monde, ses écrits ont été traduits dans de nombreuses langues, plusieurs ont été adaptés pour le cinéma, la radio ou la télévision. Il a également écrit des pièces et des essais.
L'un de ses romans les plus connus reste M. Mani

Bibliographie
Trois jours et un enfant, Denoël, 1994
L'Amant, Calmann Levy, 1979
Monsieur Mani, Calmann Levy 1992
Voyage vers l'an mil, Livre de poche 2003 Calmann Levy 1998
La mariée libérée, Calmann Levy 2003
L'année des cinq saisons, Calmann Levy 1994 Gallimard Folio 1993
Shiva, Calmann Levy 1995
Israël : un examen moral, recueil d'essais, Calmann-Levy.
Le responsable des ressources humaines, Calmann-Levy 2005 Livre de poche 2007
Au début de l'été 1970, Nouvelles, Calmann Levy 1994
Le formidable pouvoir d'une si petite faute, Edition de l'Eclat 2004
Pour une normalité juive, avec Eglal Errera et Amit Rotbard, Edition Liana Levi 2001
Un divorce tardif, Calmann Levy 1994
Un feu amical, Calmann Levy 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de X-Z
commenter cet article
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 18:55

YIZHAR Samuel
Né Yizhar Smilansky le 27 septembre 1916 à Rehovot (Israël), décédé le 21 aout 2006. S. Yizhar appartient à une famille qui émigra de Russie en 1890 et qui s'illustra dans des domaines aussi différents que l'agriculture, l'écriture ou l'action politique. Son père était écrivain et son grand oncle était le fameux écrivain Moshe Smilansky. Son nom de plume lui vient de son premier éditeur Yitshak Lamdan quand il publia en 1938 sa première histoire dans le journal Galleons 'Ephraïm goes back to Alfalfa'. Soldat, enseignant, membre de la Knesset, professeur d'université, S. Yizhar a reçu les trois prix littéraires les plus prestigieux d'Israël, le prix Brenner, le prix Bialik et le prix Israël.
Il enseigna dans de nombreuses universités, notamment l'université hébraïque de Jérusalem. En 1986 il fut écrivain invité du centre d'études juives de l'université d'Harvard. Il fut également député à la knesset comme membre du parti Mapaï. Ses activités parlementaires concernaient principalement la législation sur l'environnement.
De 1930 jusque dans les années 50 il publia de courts romans; en 1949 il publia son roman The story of Hirbet Hizah qui devint un best seller et fut intégré dans les programmes d'études littéraires. A la fin des années cinquante, son monumental travail Days of Ziklag, deux tomes de mille pages, lui valut le prix Israël, alors qu'il n'était agé que de 43 ans, un age relativement jeune pour recevoir ce prix.
L'un de ses romans adapté au théâtre reçu le prix du festival d'Acco en 2001. Il écrivit également des textes pour enfants.

Bibliographie
Convoi de minuit : nouvelles , Actes sud , 2000
Prémices , Actes sud , 1997

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de X-Z
commenter cet article
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 18:14
 YANAI Zvi
Zvi Yanaï est né en Italie en 1935, ses parents étaient des artistes itinérant, son père était un chanteur baryton venant de Budapest, sa mère première ballerine de Gratz, en Autriche. Ses parents n'étaient pas mariés, son père était catholique, sa mère venait d'une famille juive. Elle meurt alors qu'il est agé de 8 ans. Après la guerre, en 1945, la brigade juive organise l'émigration vers Israël des enfants et de leur oncle encore en vie. Il rejoint rapidement le Kibboutz Ramat-David où il passe son enfance; avec son frère et sa souer, il continue de pratiquer la religion chrétienne dans laquelle il a été élevé. Il fini par être circoncis et hébraïse son nom.  En 1952, à l’âge de 17 ans, il s’enrôle dans l’armée comme parachutiste. Il est également impliqué dans la crise de Suez et occupe différents postes lorsqu’il quitte l’armée avant d’intégrer une agence de publicité. En 1970, il rejoint IBM Israël, crée les services « communication » et « relations extérieures » et en devient le porte-parole. Il y crée et coordonne la revue Pensées, interface de discussions pluridisciplinaires sur les sciences, les arts et la philosophie qui devient la revue intellectuelle de référence en Israël. A partir de 1984, la télévision fait fréquemment appel à lui en tant que conseiller sur les questions scientifiques et philosophiques. De 1993 à 1997, il est directeur général au ministère des Sciences et des Arts. Zvi Yanaï consacre désormais son temps à l’écriture de livres et d’articles scientifiques. Son dernier ouvrage, Bien à vous, Sandro, à caractère autobiographique, est une correspondance entre l’auteur et son frère, Romolo Benvenuti, avec lequel il renoue sous un prétexte scientifique. Les parents de Sandro avaient abandonné cet enfant en Italie pendant la deuxième guerre mondiale. Cet abandon reste l’un des mystères de la vie de Zvi Yanaï. Pour essayer de le percer, il raconte à son frère retrouvé toute l’histoire de leur famille dispersée aux quatre coins de l’Europe et jusqu’en Palestine et sa lutte pour survivre en se fondant dans l’Italie fasciste. À travers les lettres de la grand- mère déportée, c’est tout un pan du judaïsme européen que l’on découvre avec ces destins tragiques et éclatés.
Il a reçu début juin 2008 le prix Sapir de littérature pour son livre Bien à vous Sandro.


Bibliographie
Bien à vous, Sandro, Christian Bourgeois, 2008

Repost 0
Published by lachevre - dans Auteurs de X-Z
commenter cet article

Présentation

  • : Ecrivains israéliens
  • : Bienvenue sur le site des écrivains israéliens pour les francophones. Ce site a pour but de faire découvrir la littérature israélienne aux francophones et de faire également découvrir une autre facette de la réalité israélienne, autrement qu'à travers du seul conflit israélo-palestinienne. . Vous y découvrirez les écrivains israéliens, leurs livres et mes critiques. Vous n'y découvrirez rien de politique, de polémique, juste mes commentaires et les votres sur cette littérature. Je vous souha
  • Contact

Recherche

Liens